Rechercher dans ce blog

29 décembre 2021

PEUT-ÊTRE RIEN... À JAMAIS

La beauté de la panthère des neiges

Allongé dans le froid, aux côtés de Sylvain Tesson et de Vincent Munier, j’attends la panthère des neiges. Viendra-t-elle ? Peut-être oui, peut-être non.

La question est là en suspens, devant nos yeux. Les heures et les jours passent. Progressivement, la force du vent, la beauté des paysages, tel ou tel animal entraperçu la gomment et la rendent sans importance. C’est alors que la panthère acceptera de se révéler.

C’est à ce voyage essentiellement immobile que nous convie le film, La panthère des neiges. La voix de Sylvain Tesson et sa poésie y accompagnent les séquences filmées par Vincent Munier et sa compagne Marie Amiguet.

On y apprend que tout voyageur est constamment vu et observé par la nature et la multitude de ses habitants. Quand il accepte de s’arrêter longuement, quand il a la modestie de se fondre dans le paysage, alors parfois, celui qui l’observe acceptera d’être vu à son tour.

Car l’affût est l’inverse de la publicité : la publicité, c’est tout, tout de suite, le mythe de l’association de l’abondance et l’immédiateté ; l’affut, c’est peut-être rien… à jamais, l’acceptation du moment et du vide.

 


 

Aucun commentaire: