15 sept. 2009

LES REPAS D'AFFAIRES FINANCENT-ILS LA BAISSE DE LA TVA DANS LA RESTAURATION ?

Il y a un transfert de revenus des entreprises au profit des cafés-restaurants


La baisse présente de la TVA dans les cafés-restaurants s'est traduite par une répercussion partielle, et le plus souvent très partielle, sur le prix public. L'essentiel a servi à améliorer la rentabilité de ces établissements, et, selon ce qui est dit, développer l'embauche. Impossible de vérifier ce dernier point, mais dont acte.

Tout le débat récent a porté sur l'insuffisance de cette répercussion. On a passé sous silence un effet induit, beaucoup plus massif, celui de l'accroissement du coût pour les entreprises.

En effet, les entreprises pouvant se faire rembourser la TVA payé (à  condition qu'au moins une personne étrangère à l'entreprise soit invitée), la baisse de la TVA se traduit de fait par un renchérissement de plus de 10% des dépenses de restaurant, hors boisson.

Je m'explique. Prenez le cas d'une addition de 50 € TTC pour 2 personnes, à l'occasion d'un déjeuner de travail. Précédemment, il ne coûtait en fait pour l'entreprise que 41,81 €, l'entreprise se faisant rembourser les 8,20 € de TVA payée. Aujourd'hui, en admettant que, sur les 50 €, il y ait eu 12 € de vin, et que le restaurateur ait procédé à une baisse de 2% (c'est la baisse moyenne que j'ai pu constater dans le meilleur des cas), le prix est toujours de 12 € pour le vin, et 37,24 € pour la nourriture, soit un total de 49,24 €.

Sur ces 49,24 €, le montant de TVA est de 1,97 € sur la boisson et de 1,94 €, soit un total de 3,91 €. Le nouveau coût est donc 45,33 €, soit une augmentation de 3,53 € ou + 8% !

Ainsi les notes de frais vont augmenter de plus de 5% et probablement autour de 7, voire 8%. Ceci représente une somme non négligeable pour toute entreprise ayant un nombre important de commerciaux. Or je n'ai vu personne en parler et je ne suis pas sûr que les entreprises soient conscientes de cette conséquence. Une discussion récente avec un ami dirigeant me conforte dans cette analyse.

Comme de plus, la tactique des restaurateurs est faire baisser en priorité ce qui est spectaculaire, à savoir le café au bar et un plat du jour, cela concerne moins les notes de frais.

Finalement, ce sont les entreprises qui vont financer une bonne partie de la baisse de la TVA. Et pas seulement l'État. Est-ce volontaire et connu côté État ? Je ne sais pas…

Aucun commentaire:

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]