26 nov. 2009

ATTENTION À NE PAS TOMBER DANS UN TROU NOIR

Les trous noirs mangent de l'information

Depuis que je suis en âge de m'intéresser à la physique, les trous noirs m'ont toujours fasciné. Probablement d'abord à cause du nom : il évoque justement cet espace obscur au fonds du placard, celui qui avait hanté mes nuits d'enfants. Ensuite parce que cet idée d'une sorte d'aspirateur géant qui avale tout ce qui passe à proximité, matière comme lumière, est saisissante. Tout autre monstre n'est qu'un gentil doudou à côté d'un trou noir !
Mais ce n'est pas la seule conséquence de ces trous noirs : ils ne se contentent pas d'absorber de la matière, ils « mangeraient de l'information » et contribueraient à rendre le monde encore moins prévisible ! En effet, quand ils absorbent des particules, ils font aussi disparaître les fonctions d'onde associées. Or, « pour prédire entièrement le futur, il faut connaître entièrement toutes les fonctions d'onde d'aujourd'hui… Cette question conduit donc directement à se demander si les trous noirs n'imprègnent pas l'évolution de notre Univers d'une suite fortuite d'événements, encore plus fondamentale. » 
Si même les trous noirs jouent à fausser nos prévisions…
Mais il n'y a pas que les trous noirs auxquels il faudra faire attention lors de votre prochain voyage dans l'espace : l'espace est déformé par tous les objets qui s'y trouvent, et ces masses ne se contentent pas de courber l'espace, mais elles déforment aussi le temps.
Une question au passage : la structure du temps peut-elle se déchirer, puis se réparer ? Selon la théorie des cordes, oui. Mais cette théorie est largement contestée…
Enfin, si l'on fait un saut dans l'ultra-petit, le temps peut aussi jouer des tours : ainsi deux particules peuvent être tellement « sœurs jumelles » que, même séparées, elles continuent à se transmettre instantanément toute information. Comment font-elles ? Où est le truc ?

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Le regard tourné vers la cosmologie nous ramène bien aux questions fondamentales touchant notre conscient et notre inconscient.
"Faire un saut dans l'ultra-petit"... on peut aussi faire un saut chez Jean_Pierre Petit, astrophysicien reprenant les idées de Sakharov des univers jumeaux.
Relire aussi les travaux de Francis Beauvais "A travers le miroir - Au delà de la Mémoire de l'Eau", où l'auteur met scientifiquement en évidence les "discordances cohérentes" relevées lors des travaux "limites" de Jacques Benveniste.
Touchons-nous du doigt les interactions esprit-matière?
En tout cas, cela fait du bien de constater que tout n'est pas si "carré", "cassant", et finalement triste.
Peut-on dire que nous soyons des "distorsions du néant?
Richard

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]