25 avr. 2012

PARRAINER UNE ENTREPRISE ET PAS SEULEMENT UNE VACHE

Une façon de concrètement aider à la relance du produire en France
Un couple d’éleveurs situé dans le Mercantour a inventé le parrainage de ses vaches, un moyen pour eux de financer le développement de leur exploitation, en évitant de passer sous les fourches caudines du système bancaire.
Quel est l’intérêt pour les 36 particuliers qui ont déjà investi dans cette exploitation ?
D’abord la rentabilité, puisque le placement financier leur est rémunéré à hauteur de 10%, sans frais, ni condition de souscription. Une contrainte toutefois, les remboursements se font en lait, yaourts, faisselles, tommes de vache ou crottins de chèvre.
Ensuite, et peut-être surtout, la participation à la revitalisation de l’économie montagnarde, et d’être associé à la vie de cette exploitation originale : une fois par an, un repas réunit tous les parrains à la ferme. On peut aussi prendre des nouvelles de "sa" vache, et choisir de parrainer Auréole plutôt que Sariette, Odette ou Violette.
Voilà un bel exemple de mobilisation en faveur du développement local et du produire en France.
Ne pourrait-on pas s’en inspirer pour redynamiser réellement et concrètement le produire en France ? Pourquoi ne pas parrainer ici une machine-outil, un palettiseur ou une nouvelle fourgonnette, là l’agrandissement d’un atelier, le financement d’un développement commercial ou d’une campagne marketing ?
Pourquoi ce qui est vrai pour une vache ne le serait pas pour une entreprise ?
Ce serait finalement développer ce qui commence à exister autour des start-up via les différents clubs de business angels, en direction du développement d’entreprises existantes.
Une façon aussi de faire que l’idée d’un label France lancée par François Bayrou à l’occasion des élections, ne tombe pas dans les oubliettes de l’histoire…


Aucun commentaire:

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]