9 févr. 2015

LA GUEULE DE BOIS DE LA FRANCE

La gueule de bois de la dépense publique ou la nécessité de sortir d’une addiction française (2)
Depuis tant de matins, la France se lève avec une solide gueule de bois. Depuis tellement d’années qu’elle fait la fête grâce à la dépense publique. Quand elle a un problème, c’est sa recette miracle. Trop de chômeurs ? Qu’à cela ne tienne, on va augmenter les allocations. Pas assez de logements ? Qu’à cela ne tienne, on va inventer une aide fiscale de plus. Trop de pauvreté ? Qu’à cela ne tienne, on va augmenter les allocations. Combien de verres de dépense publique avons-nous bus ? Impossible de les compter. Tout est flou.
Et la France sait appliquer le diction populaire : elle soigne le mal par le mal. Si elle a la gueule de bois, s’il n’y a plus assez d’emplois, si tous les déficits explosent, si la dette est abyssale, c’est parce que la dépense publique est insuffisante. Un peu plus de dépense publique, et vous verrez, mon bon Monsieur, la croissance va repartir et nos problèmes avec. Allez encore un petit verre, et Madame la France, vous vous sentirez mieux !
Oui, mais, Madame la France, voilà déjà longtemps que vous avez dépassé la dose admissible. La dépense publique, c’est votre drogue, votre héroïne, votre shoot. Vous êtes groggy, et vous errez dans les avenues de la mondialisation. Vous êtes dépendante, vous ne savez plus diminuer la dose. Et pourtant il va falloir. Non, vous ne croyez pas ? C’est vrai que votre addiction est telle que vous ne percevez même plus les dégâts.
(à suivre)

Aucun commentaire:

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]