28 oct. 2009

LE FUTUR EST CONNU DE FAÇON CERTAINE, LE SUCCÈS L’EST DONC AUSSI

Histoire de caverne (Saison 3 – Épisode 3)
Bingo ! Thomas venait d'inventer le méta-tableur, un nouveau système de prévision capable d'intégrer même ce que l'on ne pouvait pas prévoir. L'avenir était redevenu certain, notre suprématie aussi.

« Peux-tu donc m'en dire un peu plus sur ton méta-tableur, demandai-je à mon fils.
- Bien sûr, mais je ne suis pas certain que tu pourras me suivre jusqu'au bout, car cela devient vite technique. Enfin, je vais essayer. Partons d'abord du tableur classique pour en expliciter les limites. Comme tu le sais, le tableur inventé par Paulo part du passé et de la situation actuelle pour prévoir le futur. Il suppose donc implicitement que le futur sera le prolongement du passé, ou qu'à tout le moins, on trouve dans le passé, les éléments explicatifs des lois de l'évolution future. Tu me suis ?
- Jusque là, oui, pas de problèmes.
- Bien. Mais souvent le futur n'est pas en ligne avec le passé. Prenons l'exemple récent de l'arrivée du nouveau chariot. Le passé pouvait nous permettre de prévoir qu'un nouveau chariot allait arriver et quand. Mais en aucun cas que ce chariot allait contenir trois innovations majeures qui allaient accroître la pénétration des produits des femmes. De plus, comment prévoir que la distribution des produits allait se faire au travers de ces ventes directes dans les cavernes. Voilà pourquoi le tableur ne marche plus : des événements en rupture avec le passé et ayant un impact majeur se sont produits.
- Oui, merci, mais cela, je l'avais déjà compris. Je vois bien le problème, mais je ne vois toujours pas la solution.
- La voilà. Je viens de passer les quinze derniers jours à analyser tous les événements non prévus qui se sont produits depuis cinq ans. Et j'ai fait une découverte extraordinaire : ces événements n'arrivent pas au hasard, ils suivent une loi précise qui permet de prévoir quand il arrive et l'importance de leurs conséquences. La seule chose que je ne peux pas prévoir, c'est ce qu'ils seront. Par contre, toutes leurs conséquences sont modélisables. Ainsi ces événements imprévisibles restent imprévisibles, mais le futur redevient modélisable.
- Vraiment ?
- Oui, j'ai repris tout le passé en appliquant cette logique du méta-tableur et tout rentre dans l'ordre. Je ne me suis pas contenté de cela. J'ai élaboré un plan d'actions précis qui permet de façon certaine de reprendre le contrôle de la situation. En l'espace de six mois, si nous suivons ce plan à la lettre, notre succès est certain.
- Mon fils, je suis fier de toi. De quoi as-tu besoin pour mettre en œuvre ce plan ?
- Des pleins pouvoirs et de ta confiance absolue. En effet les trois premiers mois vont être terribles et notre situation va empirer. Mais dès le quatrième mois, cela se redressera. Donc il y a un fort risque de démobilisation initiale.
- Tu as ma confiance et je te donne les pleins pouvoirs.
- Et Johnny, Paulo et Jojo ?
- J'en fais mon affaire. »
Je tins parole. Ce ne fut pas difficile de convaincre tout le monde : comment ne pas adhérer à un plan qui s'appuyait sur la connaissance du futur. De plus, cela allait nous permettre à tous les quatre de prendre quelques vacances. Confier les clés du pouvoir à Thomas n'avait pas que des inconvénients. Certains de nos collaborateurs tempêtèrent bien qu'à 23 ans, Thomas était un peu jeune, mais nous tînmes bon.

Une semaine après ma discussion avec Thomas, nous partîmes tous les quatre dans les nouvelles cavernes de Jacques (Jacques est spécialisé dans la construction, l'aménagement et la location de cavernes, notamment pour le tourisme. Voir les saisons précédentes pour plus d'information sur ses activités). Pour être sûr d'être tranquilles, nous partîmes sans dire à qui que ce soit où nous étions. Retour prévu dans quatre mois quand tout commencerait à aller mieux.

(à suivre)

Aucun commentaire:

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]