31 mars 2010

DES OPTIMISATIONS RÉPÉTÉES PEUVENT RENDRE UNE ENTREPRISE CASSANTE

Une entreprise exactement adaptée à sa situation présente est vulnérable

Retour sur l'anorexie et du risque de rendre l'entreprise cassante.

Pour préciser mon propos, je vais vous poser quelques questions « simples » auxquelles je vous laisserai apporter vos réponses (n'hésitez pas à me laisser des commentaires) :
- Un coureur de marathon a-t-il la moindre chance d'arriver au bout de la course, s'il part sans aucune réserve ? N'a-t-il pas pris la peine de manger des sucres lents qu'il a stockés préalablement dans son organisme ? La mise en œuvre d'un plan d'action pour une entreprise est-il une action de courte durée ou s'apparente-t-elle à un marathon ?
- Un ensemble d'engrenages peut-il fonctionner sans présence d'un corps gras et d'un minimum de jeu ? Si l'on réduit toutes les marges de manœuvre et on assèche tous les mécanismes, va-t-il se bloquer ?
- Dans la fable du chêne et du roseau, lequel des deux survit à l'orage ? Pour quelle raison, l'un des deux est-il condamné ?
- Y a-t-il une part de flou dans le vivant ? Est-ce qu'une cellule vivante pourrait s'adapter à des changements de son environnement si elle était parfaitement adaptée à son environnement actuel ? Si un être vivant était exactement ajusté à sa situation présente, que se passerait-t-il si elle changeait ?
- Le chaos – au sens mathématique du terme – est-il omniprésent dans le monde dans lequel nous vivons ? L'évolution d'une situation chaotique peut-elle être anticipée précisément, ou, au contraire, peut-elle varier dans des proportions imprévisibles ?
Je pourrais prolonger cette liste…

Maintenant, je vais ajouter juste une dernière question : si j'optimise exactement une entreprise à sa situation actuelle en supprimant tout ce qui semble inutile et n'apporte rien dans le contexte actuel, est-ce que, en améliorant sa performance immédiate, je ne la rends pas cassante et vulnérable ?

Je vous laisse répondre…

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Jeu fonctionnel, système de tolérances,... cela va de pair(e) avec précision et coût. Mais on peut atteindre, par exemple, des précisions de repérage très élevées, en appliquant, aux systèmes rigides, le principe d'isostatisme de Lord Kelvin avec des usinages au millimètre. Cependant, nous constatons dans la vie courante, qu'il est plus sûr de s'asseoir sur une chaise à quatre pieds que la même à trois pieds... Pourquoi? grâce à sa déformabilité "souplesse". Et une crêpe s'ajustera facilement à son support! Richard

Anonyme a dit…

Illustration dans l'actualité aérienne.
Fort heureusement, le trafic aérien est organisé: couloirs définis... optimisé aussi en fonction de la météo.
Tout est prévu.
Survient l'imprévisible...
("grain de sable dans un rouage")
Et c'est l'occasion de mesurer la souplesse du système en chronométrant le temps nécessaire à la création et à mise en œuvre d'un plan B.
A suivre donc...
Richard

Robert Branche a dit…

Effectivement.... Je vais d'ailleurs écrire un article en prenant appui sur le nuage de cendres

Anonyme a dit…

Le nuage de cendres (et ses conséquences sur le ballet aérien) démontrent uniquement qu'une "optimisation" ne peut exister qu'en fonction de conditions initiales parfaitement connues et maîtrisées, même si un niveau de flou peut subsister, comme ici l'évolution de la météo, mesurée mais toujours imprévisible.

Dès qu'un élément externe en dehors des "spécifications" intervient, le système se grippe et peine à revenir aux conditions dites nominales, celles des hypothèses précédentes.

L'avantage du chaos provoqué par cet imprononçable volcan islandais est qu'il va faire naître un certain nombre de règles et de moyens de contournement, ou d'adaptation, qui devrait (?) permettre de mieux traiter la prochaine crise...

Mais n'est-ce pas là le rôle même du chaos, sa raison d'être peut-être ? Générer un mouvement, une vie...

Robert Branche a dit…

précisément, comme nous ne pouvons jamais connaître parfaitement les conditions initiales, nous ne pouvons prévoir les évolutions d'un phénomène chaotique.
C'est un des points que j'ai déjà abordé à plusieurs reprises sur mon blog (voir les articles liés au thème prévision).
C'est un des thèmes que je développe de façon structurée (et un peu chaotique biens sûr !) dans mon livre "Les mers de l'incertitude" qui sort dans un mois.

Anonyme a dit…

Une entreprise s'est cassée:
sa boîte de Pandore laisse s'échapper du pétrole.
Quel est le nom de cette entreprise?
PB tapez 1
BP tapez 2.
...
Nous tous qui vivons (subissons) ce genre d'évènement, nous en sommes à espérer de plus en plus fort la survenue de chaos, salvateurs.

Richard

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]