17 août 2010

UN PARTOUT, BALLE AU CENTRE !

Histoire de caverne (saison 5 - Épisode 4)

En réponse à la création de l'Académie des Mathématiques, l'Élu venait de se lancer dans le marketing religieux en rebaptisant son association LSD.

Rapidement la situation échappa à tout contrôle.
Contrairement à ce que j'avais cru, ma puissance économique associée à la force industrielle de Johnny n'avait pas permis de balayer l'Élu et son LSD. A l'inverse, plus nous cherchions à le déstabiliser, plus il se renforçait, prenant intelligemment appui sur chacune de nos attaques.

Ainsi, lorsque l'Académie des Mathématiques avait sorti sa nouvelle génération de tableur, cela s'était rapidement retourné contre elle : ces nouveaux tableurs ne permettaient pas seulement de modéliser des phénomènes aussi compliqués que les résultats des courses de mammouths (1), mais pouvaient être personnalisés au goût de son utilisateur. Ainsi on pouvait choisir la couleur de sa pierre, une forme ronde ou carrée, une tablette plus ou moins fine. Mathieu était même allé jusqu'à proposer une variation dans la taille des colonnes, mais Paulo y avait mis le holà :
« Tu es bien gentil avec tes idées foisonnantes, mais tu n'as pas idée des surcoûts de production ensuite. Couleur, forme et épaisseur, cela va suffire.
- OK, c'est toi le chef.
- Il reste à trouver un nom sexy. Un truc qui fasse sérieux et dont personne ne comprenne bien ce que cela veut dire. Quelque chose qui renforce le côté mystérieux de ce nouveau tableur.
- J'y ai pensé. Je te propose : « Personnalisation de l'interface utilisateur ». Cela te va ?
- Vendu ! »

Une semaine après le lancement de ces nouveaux tableurs, des séries de graffitis étaient apparus un peu partout, gravés sur les murs des cavernes ou sur le bois des cabanes. On pouvait y lire : « Avec ces tableurs qui sont soi-disant le must des mathématiques, vous ne payez qu'un supplément d'apparence ! Plutôt que de gaspiller vos billes, revenez à l'essentiel : pourquoi chercher à mathématiser le futur quand il suffit de vivre mieux ici et maintenant ».
Du coup, ce fut un grand fiasco.


Mais symétriquement, nous arrivions à neutraliser chacune des initiatives de l'Élu. Je ris encore du souvenir de ce que nous avions fait de ses prières vendues en pack de trois pour le prix de deux.
En prenant appui sur notre journal, l'Écho des Deux Mondes, nous avions lancé une série d'articles autour d'une idée simple : « Si une prière est efficace, pourquoi devrions-nous prier deux fois ? ». J'avais enchaîné par un éditorial dans lequel, je démontrais que, si l'Élu était vraiment l'élu du Seigneur et si celui-ci était bien un Dieu tout puissant, une seule prière par famille devrait suffire. Le succès fut au-delà de mes espérances : tous les fidèles du LSD demandèrent le remboursement pour toutes les prières n'ayant pas donné le résultat attendu ! Un vrai plaisir !


Résultat, nous étions, l'un comme l'autre, bloqués dans un affrontement stérile. Il fallait que l'on en sorte. C'est ainsi que naquit l'idée du combat du futur …



(à suivre)

(1) Notons que les résultats réels n'avaient jamais rien à voir avec les prévisions, mais tout le monde en avait l'habitude et personne n'y faisait vraiment attention : on aimait ces prévisions sur tableur pour la beauté esthétique du dessin sur les tables de pierre

Aucun commentaire:

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]