7 sept. 2011

PAUSE ANTI “BMR”

Je dois lutter contre un passager clandestin
J’ai voyagé cet été depuis les ruines d’Angkor jusqu’aux rives du Mékong. J’en suis revenu avec des notes, des impressions, des images et des souvenirs, qui vont servir de nourriture à des billets pour ce blog.
Je suis revenu aussi avec un passager clandestin et imprévu, une bactérie. Comme elle se révèle multi-résistante (BMR selon les sigles de la médecine), elle nécessite un traitement antibiotique à l’hôpital.
D’où une hospitalisation sans gravité, mais indispensable qui va impliquer une suspension provisoire de ce blog.
Donc désolé pour cet arrêt temporaire, qui ne devrait pas durer plus d’une dizaine de jours.

2 commentaires:

Le Blog de Paule Orsoni a dit…

Nous aurons la patience d'attendre et nous aurons à converser sur ce blog ,à propos de l'infiniment grand et l'infiniment petit(la bactérie)en matière de vivant...Nous sommes parfois rappelés à quelques impondérables invisibles (et minuscules)à l'endroit desquels nous affutons notre potentiel de vertus:la patience en est une ...Ma pensée amicale t'accompagne...

Robert Branche a dit…

Effectivement, voilà un bel exemple d'interaction entre le preque "infiniment" petit , et une structure complexe, supposée "pensahte" et "intelligente" !

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]