22 mai 2012

L’ENTREPRISE N’EST PAS NÉE DE NULLE PART

L’entreprise est une construction contingente (1)
Quand je lis des traités sur le management des entreprises ou sur la stratégie, j’ai souvent l’impression que leurs auteurs considèrent que l’entreprise est une entité tombée du ciel, née pour toujours et qu’émettre des critiques la concernant est un crime de lèse-majesté. Je pense exactement le contraire. L’entreprise est une construction contingente, c’est-à-dire qu’elle est issue d’un passé dont on ne peut faire table rase, qu’elle n’a pas vocation à vivre éternellement et qu’elle n’est pas un bien idéal.
Pour m’expliquer, je vais aujourd’hui et dans les deux prochains articles reprendre chacun de ses points.
Commençons donc par la question suivante : L’entreprise est-elle une entité tombée du ciel ?
Bien sûr que non ! L’entreprise, telle que nous la connaissons, n’est un produit « hors-sol », une invention qui aurait surgi de nulle part, un peu comme un don d’un Dieu de l’Économie et de la Performance.
Bien au contraire, elle est le fruit d’une évolution, et est profondément enracinée dans l’histoire de notre monde et des humains qui l’habitent. Elle est née au moment de la révolution industrielle, a pris son essor avec le développement des échanges internationaux et est en train de muter sous les coups de boutoir des systèmes d’information, d’Internet et de la financiarisation du monde.
Comment donc prétendre comprendre l’entreprise en faisant l’impasse de notre histoire collective ? Pourtant, je vois bien peu d’ouvrages traitant du sujet prendre le temps de cette réflexion. Ils théorisent, dessinent de beaux schémas et des formules mathématiques, un peu comment autant de formules magiques et divinatoires. Se croient-ils donc les grands prêtres de l’entreprise ? Ont-ils eu la vérité révélée ? Un Dieu de l’entreprise leur a-t-il transmis les tables de la loi du management au sommet du Mont de la Création de la Valeur ?
A l’inverse, pourquoi ne pas tirer parti des analyses que l’on peut faire sur le monde animal et sur les structures collectives qu’il a développées, ce bien avant que le moindre humain soit apparu ? Comment imaginer que la façon dont l’homme a émergé est sans impact sur la réalité des organisations qu’il a créées ? Comment ne pas voir que le fonctionnement de notre cerveau, dans ses dimensions conscientes et inconscientes, est une donnée majeure à prendre en compte ?
Tel est une des logiques du chemin que je poursuis personnellement, et voilà pourquoi vous me voyez prendre le temps d’une promenade au sein du monde avant de parler d’entreprise. Voilà aussi pourquoi je cherche à me tenir au courant des derniers développements des neurosciences, cette science du cerveau encore embryonnaire et en constante évolution.
(à suivre)

Aucun commentaire:

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]