22 juin 2016

SUR LES LIMITES SUR DU CALCUL ÉCONOMIQUE : TOUT EST AFFAIRE DE TRAJECTOIRE…

 « Inégalités » de Anthony B. Atkinson (3)
« La mondialisation est le résultat de décisions prises par des organisations internationales, des gouvernements nationaux, de grandes entreprises. »
« Ils ont élaboré des théories de l’« innovation induite », dans lesquelles les entreprises choisissent le degré d’inflexion du changement technologique. Elles sélectionnent dans une gamme de possibilités les options qui leur permettent de réduire leurs coûts le plus vite. »
« En somme, dès l’instant où nous comprenons que les forces du marché posent seulement des limites aux résultats possibles sur le marché du travail, nous voyons qu’une marge existe afin de prendre en compte les considérations d’équité et qu’en le faisant nous pouvons modifier la répartition des salaires. »
« En fait, l’élément « service humain » accroît la productivité relative des personnes vis-à-vis du capital. Mais cela suppose que le service humain continue à être rendu. Ici, le « deux en un » est un problème, car il n’existe aucun théorème en économie qui assure que le marché déterminera la juste dose de produit et de service humain lorsque les deux éléments ne peuvent être dissociés. »
« Expérimenter les robots nous aiguille sur une voie qui, finalement, les verra remplacer de plus en plus les êtres humains, car la substitution deviendra de plus en plus intéressante. Mais nous aurions pu suivre une autre voie, qui aurait mis l’accent sur l’élément « service humain » et développé de plus en plus les compétences des personnes. »
(à suivre)

Aucun commentaire:

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]