24 avr. 2009

EXPERIMENTER SANS NOTRE CORPS ?

Nous accédons à une réalité élargie

"Le développement de notre cerveau, et donc de notre intelligence individuelle, se fait au travers de nos expériences et des informations acquises. Jusqu'à présent ces expériences pouvaient être soit :

- vécues physiquement : ce que je vis ou ai vécu,

- imaginées : ce que je pense ou ai pensé,

- racontées : ce que d'autres ont vécu ou pensé.

Avec l'essor d'Internet, apparaît un quatrième type d'expérience : vécue mais virtuelle.

Un univers comme « Second Life » en est un exemple typique : chacun peut y développer un ou plusieurs avatars et vivre ainsi un ensemble de vies virtuelles. Une fois choisies mon apparence et ma personnalité, je peux interagir avec les autres, c'est-à-dire avec d'autres projections virtuelles de personnes réelles mais physiquement inconnues. Ces interactions peuvent être professionnelles, amicales, sexuelles… Il ne s'agit pas d'imagination, car personne ne contrôle l'action des autres : chacun ne pilote et ne définit que son avatar, et est soumis aux actes et décisions des autres.

Si cette réalité est nouvelle et différente de celle qui provient de l'univers physique, elle n'en est pas moins vraie. Si cette interaction est virtuelle, pour la conscience, elle est réelle : le système conscient ne manipulant que des interprétations, celles-ci ont potentiellement la même valeur que les autres. Ceci dérange nos habitudes et trouble nos raisonnements : le virtuel n'est pas la négation de la réalité, c'est un autre type de réalité.

Ainsi nous avons la capacité à « vivre » intellectuellement des situations sans avoir à les expérimenter physiquement : notre système conscient, nourri de nouvelles données, pourra construire de nouvelles interprétations, et donc de nouvelles logiques de décision.

Dans cette situation, le corps physique n'est plus nécessaire pour expérimenter : il devient seulement le support qui nourrit - au sens premier du terme - le cerveau. Au début, nous sommes conscients d'être en train de piloter l'ordinateur, mais, rapidement, grâce à l'apprentissage, ce pilotage, comme pour une voiture, se fait automatiquement, c'est-à-dire inconsciemment : nous sommes alors directement connectée à notre avatar sans aucun intermédiaire perçu ; nous sommes cet avatar.

J'ai personnellement vécu cette étrange sensation sur Second Life : au bout d'un moment, je me suis senti immergé dans cet univers virtuel. A l'instar de ce qui se passait dans le film d'anticipation Tron, je me suis « physiquement » retrouvé dans mon ordinateur… Et demain, il est probable que, cet ordinateur, nous pourrons le piloter réellement directement par le cerveau, sans passer par notre corps physique."

________________________________

(EXTRAIT DU LIVRE NEUROMANAGEMENT)

Aucun commentaire:

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]