13 mai 2009

POURQUOI LE MOUSTIQUE PIQUE-T-IL ?

Dieu a-t-il voulu cela ?

Souvenir d'été, de lumière et de fenêtre laissée ouverte… La nuit fut ensuite une longue suite de bourdonnements, de batailles sans fin où une main maladroite et endormie essayait désespérément de mettre un terme à la vie de cet insecte, de ces réveils où l'on le mesure l'étendue des dégâts au nombre de ces cloques rouges, et des jours qui suivent où la démangeaison vient rappeler le danger de la fenêtre ouverte… Sympa, non ?

Mais, au fait, pourquoi le moustique nous pique-t-il ? Ou plutôt comment l'évolution a-t-elle pu mettre au monde ce trublion nocturne, ce porteur de malaria et autres joyeusetés ?

Par hasard et pour rien, comme les autres !

Au début – il y a longtemps, très longtemps –, un ancêtre lointain du moustique avait développé un appendice pour sucer un liquide, probablement de l'eau. Pratique pour survivre et boire rapidement.

Un jour, l'un d'eux s'est par erreur posé sur une peau quelconque – humaine ou animale comme vous voulez –, et par coïncidence, il a appuyé sa tête et l'appendice a pénétré la peau. Là, il a trouvé un liquide riche et nourrissant : du sang. Il a trouvé cela tellement bon, qu'il en est devenu complètement accro. Il en a même parlé à ces congénères…

Et voilà, comment une espèce est devenue une sorte de vampire nocturne. Par le hasard de la rencontre d'un appendice créé pour boire de l'eau et d'une peau perméable pour assurer la respiration.

Cette rencontre fortuite a modifié le cours des espèces : le moustique est né et la malaria a pu se propager…

Cette anecdote que je viens de vous raconter est tirée de la fin du livre de Stewart « Dieu joue-t-il aux dés ? ».

J'aime bien son côté gentiment déstabilisant. On ne peut plus penser l'évolution de la même façon et le moustique prend un nouveau relief !

2 commentaires:

Denis Arnaud a dit…

Justement, cela fait un moment que je demande "quelle est l'utilité" du moustique? Chaque espèce vivante semble avoir une utilité, par exemple dans la chaine alimentaire. Mais le moustique?
Peut-être à la propagation des maladies, et donc à la disparition des plus faibles?

Non pas qu'il faille absolument une raison à tout (sans quoi j'insulterais ce blog centré sur l'incertitude) :)

Robert Branche a dit…

Effectivement il ne faut pas chercher a trouver une raison a tout... sauf a dire que, si quelque chose existe, elle ne peut pas - par constrution - ne pas exister !
Ceci ecrit, si les moustiques n'existaient pas, je ne m'en plaindrais pas !

 
Wikio - Top des blogs - Divers Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs [google0c47323989179519.html]